Au-delà des sommes réunies, c’est le nombre de sociétaires qui a beaucoup aidé. Il surprend la plupart de nos interlocuteurs et a effectivement permis d’ouvrir de nombreuses portes. Humuscité et Jardin’enVie sont de plus en plus des entreprises citoyennes, dédiées à l’intérêt général pour accélérer les transitions devenues indispensables. Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif à la date du 30 janvier 2020 :

Humuscité :

  • 110 associés dont 61 ont aussi investi dans la SCOP Jardin'enVie

  • capital social : 269 000€, budget de départ de 650 000€ qui permet d’acheter la ferme Fouillouse et de démarrer les premiers travaux de rénovation. Objectif 2019 dépassé.

  • Participation de personnes morales au capital : Kousmine France, Lecointre Paris, SAS Les Résistants, SCIC La Carline, SCOP Jardin'enVie

Jardin’enVie :

  • 108 associés dont 61 ont aussi investi dans la SCIC Humuscité

  • capital social : 338950€. sur 350 000 € espérés fin 2019 !

  • Prolongement de l’engagement du club « Cigales Les Jonquettes ».

Le succès de cette première étape de notre appel à l’épargne a permis :

  • D’acheter la Ferme de 10 hectares et 660m² de bâtiments. Les études pour les travaux de rénovations viennent de démarrer avec pour objectif de réinventer la ferme péri-urbaine. Sauf à ce que la ville de Bourg-les-Valence ne transforme pas notre convention précaire d’occupation de 2 hectares en bail rural classique maintenant que le plus est redevenu agricole, nous disposerons donc bien des 30 hectares nécessaires à la réalisation de nos prévisions 2030 dès 2021.

  • De réaliser de nouveaux investissements :

    • achat et autoconstruction de matériel (avec avec l'Atelier Paysan) :

      • colonne à air,

      • barre porte-outil,

      • chtit’bin,

      • combiné de semis, pour déchaumer et semer en un seul passage

      • broyeur à fléaux.

    • poursuite du développement de la boutique en ligne et d’outils informatiques spécifiques à l’utilisation de variétés paysannes dans différents métiers.

    • Rénovation de la boutique à la ferme

    • Equiper de bornes d’irrigation plusieurs des nouvelles parcelles.

  • Arrivée et formation de 3 nouvelles personnes

  • Ouverture d’un espace épicerie qui propose des produits 100 % issus de variétés paysannes ou qui le deviendront bientôt. L’offre devrait s’étoffer peu à peu. Une famille pourra y trouver tout ce dont elle a besoin pour satisfaire ses besoins vitaux, en toute confiance sur l’origine et les qualités des produits.

  • Contractualiser de nouveaux contrats et approfondir des partenariats avec des clients professionnels : restaurants, épiceries et magasins bio. Au total, 3 d’entre eux vont entrer au capital de Jardin’enVie et le montant des lettre d’engagement de cultures pluriannuelle atteint 950 k€ par an dès 2021 et au minimum 2,4 M€ par an à horizon 2024. C’est largement au-delà de nos capacités actuelle de production, faute d’outils, de serres et de personnes formées. Mais cela rend crédible notre capacité à reconstituer les capitaux déjà investis ou qui sont encore à investir.

Ces investissements vont se traduire peu à peu par l’arrivée de 3 à 6 personnes de plus dans l’équipe permanente, l’augmentation des quantités et diversités produites. Les personnes devenues coopératrices de Jardin’enVie peuvent s’impliquer dès à présent pour faire de la boutique une coopérative de consommateurs. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à nous le signaler.

Ces apports permettent d’aborder avec confiance la seconde étape de notre levée de fonds auprès de divers investisseurs :

  • Des négociations ont démarré avec plusieurs fonds d’investissements.

  • Réaliser une campagne de financement participatif via une plateforme numérique

  • Utiliser les évolutions légales pour élargir encore la participation des clients, gage d’indépendance et de démocratie économique.

  • Accueillir plusieurs de nos partenaires professionnels au capital de Jardin’enVie et/ou Humuscité parce qu’ils désirent intégrer les variétés paysannes dans leurs pratiques et sécuriser leurs approvisionnements.

  • Poursuivre les discussions avec l’agglo Valence Romans : l’intérêt de sa participation à Humuscité pour accélérer la relocalisation des filières alimentaires a été reconnue… juste avant les élections et la nomination d’un nouvel élu en charge de l’agriculture.

La conception des ateliers partagés démarre dès à présent avec les familles et professionnels (traiteurs, restaurateurs, épiciers, thérapeutes, etc.) qui auraient envie de les utiliser ou de bénéficier des produits qui y seront fabriqués ou distribués. Là aussi, n’hésitez pas à nous contacter si vous désirez participer.

Avec et grâce à la participation des 108 premiers sociétaires, véritables pionniers, nous espérons faire évoluer les pratiques sans attendre que nos dirigeants agissent.