En ce moment dans les cagettes de Jardin'enVie, des fruits et légumes de toutes variétés !

Tomates, poivrons, aubergines, melons, pastèques, concombres, courgettes, betteraves, choux cabus, choux raves, poires,...

La boutique offre également toute une gamme de produits d'épiceries, issus de variétés paysannes. Nous travaillons à la création d'une filière alimentaire "du champs à l'assiette" visant à distribuer des poduits d'alimentation issus de méthodes de production favorisant le renouvellement, la proctection et le respect des biodiversités cultivées.

À la pépinière, de nombreuses variétés de choux, poireaux, poirées, chicorées sont prêts à planter. Et bien sûr toutes nos semences sont toujours disponibles :

En s'appuyant sur les variétés paysannes et la coévolution du vivant, nous pouvons dès à présent cultiver sans aucun pesticide et revitaliser les sols pour réduire l'impact des bouleversements climatiques, stopper l'érosion des biodiversités et retrouver le plaisir de saveurs intenses et variées.

Réussir les transitions sociales et économiques c'est gagner en pouvoir de vivre ! Seuls les paysans ne pourront pas grand chose. Alliés aux citadins tous les espoirs sont permis.

Cela vous tente ? Vous pouvez rejoindre Jardin'enVie et/ou Humuscité, deux coopératives citoyennes de producteurs, consommateurs et épargnants.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Découvrez et faites découvrir notre travail en visionnant cette vidéo et en la partageant.
Affichez cette vidéo sur YouTube.

masque

Ces moments difficiles montrent à quel point il est urgent de relocaliser l'économie et de nous réapproprier notre avenir alimentaire. Comme pour la plupart des petites et moyennes entreprises, cette crise menace notre capacité à produire. 50% de nos ventes sont réalisées entre mi-mars et mi-mai. Ce sont ces recettes qui nous permettent de payer les saisonniers nécessaires pour produire légumes et aliments avant de pouvoir les vendre. Nos récoltes nourissent plusieurs milliers de personnes. Pour l'instant les aides annoncées par l'État sont loin d'être toutes au rendez-vous. Celles de la Région excluent les agriculteurs qui produisent des légumes. Sur le plan financier, nous ne savons pas encore comment, mais nous ferons tout pour surmonter cette nouvelle épreuve au moment où nous avons pris le risque d'investir pour changer d'échelle et mieux répondre à l'attente de nos clients, qui ne cesse de s'amplifier. Merci à tous les salariés de Jardin'enVie, permanents ou saisonniers, qui font de leur mieux pour relever le défi malgré les risques sanitaires. Epédémie ou pas, il faudra pouvoir continuer à manger ! D'autres crises aux conséquences bien plus désastreuses s'annoncent. Nous pouvons encore les éviter. Il faudra beaucoup de solidarité pour trouver des réponses inédites. Apprendre à produire et consommer mieux, avec et dans le respect du monde du vivant, est l'une des clefs pour limiter les conséquences d'une épidémie, éviter faillites, précarités, chômage, conflits et misère !